Refuge et fourrière animale

Depuis le 1er janvier 2019 un marché de prestation de gestion de la fourrière animale, a été contractualisé par l’Agglomération de Chaumont avec Le Relais des Animaux pour une durée d’un an renouvelable une fois. Ainsi, les locaux, propriété de l’Agglomération de Chaumont, sont mis à la disposition du nouveau gestionnaire pour la durée du marché.

L’Agglomération fait bénéficier des installations et des services de la fourrière pour animaux (hors capture et hors ramassage des animaux morts) aux communes non membres et aux communautés voisines qui en font la demande.

Le Relais des Animaux offre le service de refuge et permet à chacun de venir adopter les chiens et chats non repris par leur propriétaire avant le terme du délai de garde mais aussi les animaux abandonnés au refuge par leur propriétaire.

Les chiens et chats errants sont gardés en fourrière pendant un délai légal de 8 jours ouvrés.

Au terme du délai, les animaux errants non réclamés par leur propriétaire deviennent propriété du gestionnaire de la fourrière qui peut les confier à une association de protection animale disposant d’un refuge.

Le service est ouvert au public :

  • du lundi au samedi de 11h à 17h
  • les dimanches de 14h à 16h30

Les chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe, dans des lieux publics, sur le territoire d’une commune, ne peuvent être conduits en fourrière et restent sous la responsabilité du Maire. Ne pouvant être sociabilisés et adoptés par une famille, ils doivent être identifiés et suivis par le Maire ou une association dédiée.

C’est le cas à la Ville de Chaumont qui subventionne et accompagne l’Association les Chats Libres pour capturer, stériliser et identifier cette population de chats et les remettre sur leurs lieux de vie. L’Association suit l’état sanitaire des chats et assure la bonne alimentation des animaux tous les jours et par tous les temps

Ce travail important réduit le risque sanitaire entre les animaux domestiques et les chats sans maître. Il limite également la prolifération (un couple de chats peut engendrer en 5 ans une population de plus de 20 000 individus) d’une population qui provoque des nuisances importantes avec les riverains (nuisances sonores, olfactives, introduction dans les foyers, etc.). Les chats libres occupent d’ailleurs un territoire au détriment des chats non stérilisés.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×